Les falaises, description

Des jardins suspendus

La flore des falaises est précoce, et la fin du printemps est une saison idéale pour découvrir le long du sentier les couleurs mêlées du silène maritime, du poivre des murailles, de la carotte à gomme, des ajoncs et genêts.


Falaises du mur blanc

Les espèces végétales se répartissent sur cette muraille qu'est la falaise suivant une logique de résistance au dessèchement. En effet la verticalité de la paroi, l'échauffement rapide suivant les expositions au soleil, l'exposition aux embruns salés, la faible épaisseur des sols sont autant de facteurs limitants pour la végétation. Les stratégies des espèces varient de la crassulescence, épaississement de l'épiderme, à l'adoption d'un port nanifié, l'ensemble limitant les échanges et pertes d'eau vers le milieu extérieur.

Ces conditions très spécifiques, et finalement rares en Normandie, permettent l'expression de certaines espèces patrimoniales comme la doradille marine, l'inule faux crithme, l'oseille des parois, ou l'hélianthème à gouttes. La faune des falaises bénéficie d'une relative tranquillité, et les oiseaux marins et terrestres y bénéficient des conditions plus favorables. Frontière entre terre et mer, les falaises sont des sites de nidification privilégiés pour les oiseaux marins.

Des colonies de cormorans huppés sont présentes dans les falaises du Nord Cotentin. Quelques couples de goéland marins nichent dans la réserve ornithologique du Nez de Jobourg. Grand corbeau, faucon pèlerin, fauvette pitchou, tarier pâtre, sont des espèces que l'on peut observer régulièrement. 

Les tadornes de Belon utilisent les terriers des lapins des falaises de Carolles-Champeaux. Les mammifères restent discrets, et souvent ce sont leurs déjections qui indiquent la présence de petits carnivores, fouine, belette, et renards. Les lapins et lièvres sont présents mais la fermeture progressive de ces milieux tend à les raréfier. Encore plus discrets, reptiles et insectes bénéficient de conditions thermiques intéressantes. Couleuvres à collier, coronelle lisse, vipère péliade et lézard des murailles font partie de cette faune.


poussin tadorne de belon