Fermeture des Blockauss dans la Hague

Au-delà de l’intérêt historique qu’ils représentent, les blockhaus réunissent souvent les conditions nécessaires de calme, humidité et température pour accueillir des chiroptères en été ou en hiver pour l’hibernation. Cependant, certaines fortifications, régulièrement fréquentées par le public, peuvent présenter des risques et nécessitent des aménagements pour sécuriser ces édifices tout en favorisant l’installation de chauves-souris.
En 2009 dans la Hague, 3 fortifications datant de la Seconde Guerre Mondiale propriété du Conservatoire du littoral, font ainsi l’objet de travaux. Ces travaux consistent d’une part à la fermeture des accès principaux à l’aide de tôles ou grilles métalliques. D’autre part, des briques et parpaings sont disposés contre les parois intérieures afin de recréer des « niches » favorables à la suspension des chauves-souris.